Etude des sources du rayonnement kilometrique auroral terrestre : methodes de mesures in situ et interpretation des donnees du satellite viking

par ALAIN HILGERS

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de DOMINIQUE LE QUEAU.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'ensemble des faits experimentaux relatifs aux sources du rayonnement kilometrique auroral terrestre obtenus depuis sa decouverte en 1965 est passe en revue afin d'etablir plusieurs criteres pour reconnaitre une source d'emission kilometrique. Les donnees du satellite viking qui comportent les signatures d'une approche maximale ou d'une traversee de source sont selectionnees; bien qu'elles correspondent a des durees breves sur chaque orbite, elles sont suffisamment nombreuses pour constituer une bonne statistique. Elles sont utilisees pour decrire la nature des ondes observees (mode, polarisation, frequence d'emission et largeur de bande) et identifier leur source avec des structures de plasma aux proprietes specifiques decrites en termes de densite, rapport des frequences caracteristiques du milieu, et fonctions de distribution des vitesses des particules. Ceci suggere d'une part que les sources sont des structures d'acceleration et d'autre part permettent de tester les theories generalement invoquees pour expliquer cette emission radio


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 95 P.
  • Annexes : 90 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.THilgers
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.