Activation des lymphocytes natural killer humains par l'interleukine 2 : effets inhibiteurs de l'interleukine 4 et de l'ampc

par ISABELLE VITTE-MONY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jacques Bertoglio.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les lymphocytes natural killer humains expriment de maniere constitutive la chaine beta du recepteur a l'interleukine 2 et repondent spontanement a cette lymphokine. Fonctionnellement, cela se traduit par une augmentation de leur proliferation et de leur activite cytoxique contre des cellules tumorales. L'activation de ces cellules par l'interleukine 2 peut etre inhibee par l'interleukine 4. Les effets de l'interleukine 4 ne sont pas medies par un mecanisme intracellulaire utilisant la voie de l'ampc/proteine kinase a. Cette voie de signalisation n'est pas non plus activee lors de la transduction de l'interleukine 2 a l'interieur de ces lymphocytes, ni d'ailleurs celle de l'autre serine/ threonine proteine kinase, la proteine kinase c. Par contre il semblerait que la voie des tyrosine proteine kinases soit impliquee dans la signalisation de l'interleukine 2 dans les cellules natural killer. Plus particulierement, la tyrosine proteine kinase de la famille du produit du proto-oncogene c-src, p561ck, representerait l'un des intermediaires precoces et sous-membranaires de la transduction de cette lymphokine


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 392 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.