Developpement d'un modele d'etude de la recombinaison illegitime et de la mutagenese dans les cellules humaines

par ANNE STRARY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Alain Sarasin.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail presente dans cette these porte sur la caracterisation moleculaire de sequences impliquees dans deux types de modifications genetiques dans les cellules humaines: des rearrangements par recombinaison illegitime et des mutations ponctuelles induites lors du traitement de la cellule par un agent genotoxique. Le modele d'etude est base sur l'utilisation d'un vecteur navette (le plasmide p205-gti) maintenu de maniere permanente dans les cellules humaines d'ou il peut etre extrait a tout moment et isole dans la bacterie permettant l'etude precise de chaque molecule plasmidique. Le traitement de la cellule hote par un agent mutagene alkylant augmente de 230 fois la frequence de mutation sur la cible de mutagenese, le gene lacz porte par le vecteur et le spectre des mutations induites revele exclusivement des substitutions de bases dont la grande majorite sont des transitions g:c vers a:t. Les lignees cellulaires humaines portant ce vecteur depuis au moins deux mois produisent des plasmides rearranges par recombinaison illegitime a une tres haute frequence, apres expression de l'antigene t de sv40. Dans les cellules 293, ces vecteurs recombines sont de taille variable et contiennent une duplication de la region promotrice precoce de sv40. L'un des rearrangements s'est effectue entre deux boites g/c, elements essentiels des promoteurs de transcription. Dans les cellules hela, les molecules rearrangees proviennent de l'excision d'une copie unique integree du vecteur dans l'adn cellulaire dont nous avons determine les sites d'integration et la localisation chromosomique. Les molecules excisees, suite a une replication dependante de l'antigene t de sv40, se circularisent par recombinaison illegitime qui ne necessite aucune sequence nucleotidique particuliere mais il existe neanmoins des regions preferentiellement impliquees dans la circularisation. L'ensemble de ces resultats met en evidence des regions d'adn plus particulierement sensibles aux rearrangements par recombinaison illegitime dans les cellules humaines. Plusieurs classes de sequences impliquees dans cette recombinaison ont ete repertoriees

  • Titre traduit

    A shuttle vector system to study illegitimate recombination and mutagenesis in human cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 255 REF

Où se trouve cette thèse ?