Genetique moleculaire de la trisomie 21

par CONSTANTIN PANGALOS

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Marc Fellous.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La presente these est centree sur l'application des techniques de genetique moleculaire a l'investigation de questions cytogenetiques fondamentales telles que le phenomene de la non-disjonction et a l'etude des relations entre le desequilibre chromosomique et l'expression phenotypique dans la trisomie 21. Des resultats presentes tirons les conclusions techniques et theoretiques ci-apres: contribution considerable de la non-disjonction maternelle (atteignant 95%). Nouvelle repartition des erreurs de la meiose i et des erreurs de la meiose ii paternelle par rapport des etudes anterieures. Importance du mosaicisme parental comme facteur etiologique de recurrence de la trisomie 21 libre dans les familles nucleaires. Absence de preuve qu'un facteur genetique predisposant influe de facon importante sur la recurrence de la trisomie 21 dans la majorite des familles ou des patients atteints de trisomie 21 sont des parents au second ou au troisieme degre. Possibilite de l'existence d'un facteur predisposant familial ou d'un mosaicisme non detecte dans une minorite des familles de ce type. Preuve que les duplications en miroir (tandem reverse) du chromosome 21 sont des remaniements imputables au crossing over de chromatides surs. Preuve que la monosomie pour 21q22. 3 distal n'a pas d'effet significatif sur le phenotype du syndrome de down


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 175 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.