Utilisation des isotopes du strontium, des alcalins et alcalino-terreux pour la determination des bilans des elements chimiques dans les fleuves : apports atmospheriques. alteration des roches

par Philippe Negrel

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de CLAUDE J. ALLEGRE.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude du cycle des elements chimiques dans les processus geochimiques de surface necessite la collecte d'informations tres diverses. Tout d'abord, il faut connaitre les apports provenant de l'atmosphere afin de determiner la part amenee par l'exterieur des bassins. Ensuite, il faut etudier le chimisme des rivieres et corriger des apports atmospheriques pour connaitre la part reellement issue de l'alteration des roches. Le role joue par l'atmosphere a ete etudie selon deux voies. La collection de pluies sur le bassin du congo a donne des resultats tres differents tant du point de vue des caracteristiques chimiques que des rapports isotopiques du strontium en liaison avec les differentes sources des elements dans les pluies. Un transect de prelevement d'aerosols a ete realise entre l'ocean atlantique et la region de brazzaville. Les resultats obtenus montrent une etonnante homogeneite des rapports #8#7sr/#8#6sr et montrent egalement les relations avec la geologie des zones traversees. La correction des apports atmospheriques est complexe car il faut determiner l'origine endogene ou exogene des aerosols. Deux types de correction ont ete effectues, la premiere prend en compte les apports marins, la deuxieme prend en compte les apports des pluies. Le suivi temporel du fleuve oubangui en centrafrique dont le bassin a une extension reduite par rapport a celle du bassin du congo a montre d'importantes variations des rapports #8#7sr/#8#6sr et des concentrations. Les fluctuations de ces dernieres ont permis de definir une loi generale qui unie debit et concentration. L'utilisation des rapports d'elements associee aux rapports #8#7sr/#8#6sr a mis en evidence les differentes sources de strontium en presence et a montre le developpement tres important des series carbonatees sur ce bassin. A la station de brazzaville, consideree comme l'exutoire du bassin du congo a l'issue d'une annee de prelevements mensuels, les calculs de bilans ont confirme que la loi definie sur le bassin de l'oubangui s'applique a l'ensemble des cours d'eau du bassin du congo. L'utilisation de la systematique rb-sr permet de tester l'homogeneite de la croute silicatee soumise a l'alteration. Enfin, l'etude des bilans d'exportation du fleuve congo met en evidence le biais du a l'existence de series carbonatees ignorees par l'echantillonnage de brazzaville


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 85 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut des sciences de la Terre d'Orléans.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 16-4
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 92 PA07 7140
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.