Bruit de flux-flow dans les supraconducteurs de type 2 : etude experimentale du bruit d'effet joule par une technique de second son

par Rudolf Emil Martin

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Yvan Simon.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    On sait que la tension aux bornes d'un supraconducteur en flux-flow est bruyante a cause des irregularites du mouvement des vortex. Ce bruit de tension peut fournir des informations sur la dynamique des vortex; a ce titre il a fait l'objet dans le passe de nombreux modeles. Mais le bruit de tension a lui seul ne permet pas de determiner directement la nature des grandeurs fluctuantes (densite, vitesse, orientation), ni l'echelle des fluctuations. On presente une experience qui permet de statuer sur la coherence spatiale des fluctuations responsables du bruit de flux-flow: si on peut mesurer la distribution du bruit d'effet joule, qui accompagne necessairement le bruit de tension, on aura alors acces a celle des grandeurs bruyantes. Or, si l'echantillon est dans un bain d'helium superfluide, ces sources de bruit d'effet joule seront autant d'emetteurs d'ondes de temperature de second son. Un bolometre au voisinage de l'echantillon mesurera un bruit de temperature resultant de l'interference de ces ondes; cette interference ne sera destructive que si les sources de bruit d'effet joule sont coherentes. En pratique, on fait resonner les ondes de second son dans une cavite et on mesure le bruit de temperature aux frequences propres. En jouant sur la geometrie on peut faire en sorte d'avoir, si les sources sont coherentes, interference constructive a une frequence propre et destructive a une autre, alors qu'on n'aura jamais extinction si les sources sont incoherentes. A la resolution experimentale atteinte (1nk/hz#1#/#2), on conclut a l'extinction, ce qui signifie que les grandeurs bruyantes en flux-flow sont largement correlees sur la largeur (cm) de l'echantillon. Ce resultat est en contradiction avec la plupart des interpretations, mais s'explique parfaitement avec un modele presente dans la these


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 60 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.