Typage polymorphe d'un langage algorithmique

par Xavier Leroy

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de GERARD HUET.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le typage statique avec types polymorphes, comme dans le langage ml, s'adapte parfaitement aux langages purement applicatifs, mais ne s'etend pas naturellement au trait principal des langages algorithmiques: la modification en place des structures de donnees. Des difficultes de typage similaires apparaissent avec d'autres extensions des langages applicatifs: variables logiques, canaux de communication, manipulations de continuations. Ce travail etudie (dans le cadre de la semantique relationnelle) deux nouvelles approches du typage polymorphe de ces constructions non applicatives. La premiere repose sur une restriction de l'operation de generalisation des types (la notion de variables dangereuses), et sur un typage plus fin des valeurs fonctionnelles (le typage des fermetures). Le systeme de types obtenu reste compatible avec le noyau applicatif de ml, et se revele etre le plus expressif parmi les systemes de types pour ml plus traits imperatifs proposes jusqu'ici. La seconde approche repose sur l'adoption d'une semantique par nom pour les constructions du polymorphisme, au lieu de la semantique par valeur usuelle. Le langage obtenu s'ecarte de ml, mais se type tres simplement avec du polymorphisme. Les deux approches rendent possible l'interaction sans heurts entre les traits non applicatifs et le typage polymorphe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 95 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.