Etude de l'erythropoietine et de son recepteur

par CATHERINE LACOMBE-DUMAS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Pierre Tambourin.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons determine la nature des cellules qui secretaient l'erythropoietine (epo) dans le rein de souris rendues severement anemiques. Il s'agit de cellules peritubulaires, probablement endotheliales, situees dans le cortex et la medullaire externe du rein. Dans le foie, il s'agit essentiellement d'hepatocytes. Nous avons etudie 3 patients atteints d'adenocarcinome du rein et montre que les cellules tumorales etaient responsables de la production d'epo. Nous avons egalement etudie le recepteur de l'epo, montre qu'il s'agissait d'un complexe multimerique fait de 2 proteines de 85 et 100 kda associees a la chaine clonee du recepteur. Dans des cellules erythroleucemiques murines infectees avec le virus de friend, la proteine virale d'enveloppe, gp 55, est associee avec la chaine clonee, p66 du recepteur, et cette activation du recepteur est responsable de l'erythroblastose initiale de la maladie de friend. Dans 2 lignees erythroleucemiques murines, le gene du recepteur de l'epo est surexprime en raison de l'insertion d'un provirus au niveau de l'exon 1 du gene


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 370 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.