Le rôle biologique de la thyrotropin-releasing hormone (TRH) dans le pancréas endocrine

par Jean-Claude Ebiou

Thèse de doctorat en Physiologie du développement

Sous la direction de Sonia Aratan-Spire.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

Le président du jury était Jean-Pierre Geloso.

Le jury était composé de Pierre Nicolas, Raphaël Rappaport.

Les rapporteurs étaient Bernard Portha, Jacques Epelbaum.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est la recherche du rôle biologique de la TRH pancréatique. La TRH a été initialement isolée de l'hypothalamus et caractérisée comme pGlu-His-ProNH₂. Elle a ensuite été détectée dans le pancréas endocrine désigne comme deuxième site de synthèse du peptide. La TRH est synthétisée à partir d'un précurseur de haut poids moléculaire. La maturation complète de celui-ci génèrerait 5 molécules de TRH, et 7 peptides de connexion. Nous avons montré que la TRH secrétée par le pancréas a les mêmes caractéristiques chromatographiques que le peptide synthétique. La sécrétion de la TRH pendant le développement est stimulé par le glucose et l'arginine, tandis que ces mêmes secretagogues inhibent la sécrétion chez l'adulte. Fait intéressant, la sécrétion de la TRH augmente avec l’âge, en dépit de la chute des contenus pancréatiques. Nous avons caractérise deux peptides de connexion de la prepro-TRH: prepro-TRH160-169 et prepro-TRH178-199, dans des ilots de Langerhans, et le prepro-TRH178-199 dans le milieu de sécrétion. Concernant le rôle biologique de la TRH pancréatique, nous avons montré que: la TRH exogène stimule la sécrétion basale du glucagon; l'immunoneutralisation de la TRH endogène secrétée par l'anticorps anti-TRH inhibe significativement la sécrétion du glucagon induite par l'arginine, la sécrétion de somatostatine est légèrement inhibée. Sur une fistule pancréatique, la TRH inhibe la sécrétion exocrine des protéines, bicarbonates, et du sodium. Les résultats préliminaires sur les cellules acinaires indiquent une absence d'effet TRH. L'effet TRH, observe in vivo, serait medié par le système nerveux central. Au cours du développement, la TRH n'a pas d'effet sur les secrétions d'insuline et glucagon. Nous pensons qu'elle agirait sur le processus de prolifération des cellules insulaires. La TRH stimule la sécrétion du glucagon des cellules alpha. Il serait intéressant de rechercher l'action biologique des deux peptides de connexion. La détermination du mécanisme d'action de la TRH pancréatique implique la caractérisation des sites de liaison spécifiques. Ce travail a été publié dans: Endocrinology 1992, 130(3):1371-1379; Endocrinology 1992, 131(2) (à paraitre en aout); prostate tumeurs 1991, (7):9-10 et 1992(9):6-7.

  • Titre traduit

    The effects of thyrotropin-releasing hormone (TRH) on the endocrine pancreas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie 140 réferences

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS (1992) 056

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1992PA077056
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.