Etude de la megacaryocytopoiese humaine in vitro

par Jean-François Abgrall

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. Briere.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les moyens mis en uvre pour optimiser la culture des progeniteurs megacaryocytaires humains in vitro sont exposes dans la premiere partie de ce travail. L'identification des megacaryocytes est obtenue par immunoperoxydase indirecte. Cette technique a permis d'identifier, a l'aide de lectines, les structures glucidiques membranaires des megacaryocytes. La regulation in vitro de la megacaryocytopoiese humaine est etudiee, mettant en evidence un effet inhibiteur du facteur plaquettaire 4, de la betathromboglobuline, et de 3 lectines. En pathologie humaine, cette technique a ete appliquee a l'etude des hyperplaquettoses, notamment la thrombocytemie essentielle; et des thrombopenies dans le cadre des purpura thrombopeniques idiopathiques et des thrombopenies associees au virus hiv

  • Titre traduit

    Study of human in vitro megakaryocytopoiesis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 93 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.