Le double jeu du féminin et du masculin dans les "Claudine" de Colette

par Janet Garrick

Thèse de doctorat en Sciences des textes et des documents

Sous la direction de Marcelle Marini.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En tant que premiers ecrits de colette, les "claudine" representent la matrice de son oeuvre : les themes de l'amour, de la liberte, de la sensualite, de la sexualite, sont tous traites dans ce portrait des aventures d'une adolescente peu conventionnelle. C'est surtout le conflit entre la position de sujet et la position dite "feminine" qui est mis en scene a travers le devenir-femme de claudine. L'heroine se trouve au carrefour de deux systemes : celui du roman de formation, fonde sur la structure d'une sexualite masculine "evolutive", et celui associe a la sexualite feminine depeinte en termes d'"involution". Pour gerer la contradiction, colette dejoue le piege a l'interieur meme de la convention. Son jeu consiste a reproduire, en meme temps qu'elle se distancie de la structure traditionnelle, c'est-a-dire a respecter les definitions romantiques de la feminite et de la masculinite, tout en les problematisant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 354 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16734
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.