Interaction du lexique, des marqueurs morphologiques et de la syntaxe dans la construction du sens : recueil de travaux

par Claude Rivière

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de André Gauthier.

Soutenue en 1992

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les travaux de ce recueil s'ordonnent autour de quatre ordres de problèmes: (1) la repérage temporel, l'aspect et l'Aktionsart; (2) la modalité; (3) la transitivité et les rôles actanciels; (4) la construction d'énonces complexes. La théorie utilisée est la théorie des opérations énonciatives élaborée par Antoine Culioli. Le point de départ est le refus de poser qu'il existe une coupure radicale entre syntaxe et sémantique, et même pragmatique. Le but est de construire une série d'opérations meta-linguistiques qui simulent l'activité des sujets parlants. Ces opérations articulent les marqueurs formels (morphologiques, syntaxiques et lexicaux) et la construction de la valeur référentielle des énonces. Plusieurs des travaux présents se donnent pour but de dépasser les domaines d'application de prédilection de la théorie pour montrer que certains faits qui semblent de pure syntaxe (structure de la phrase) peuvent recevoir une description mieux motives (qui relève du niveau énonciatif) si on considère les liens entre sens et marqueurs formels

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 Vol. (253 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (1992) 064
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16204
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.