Formation de kerogenes par preservation selective de biopolymeres resistants (pr) de parois de microorganismes

par FARA-MALALA LE BERRE-RAVAORIMANANA

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Claude Largeau.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des travaux anterieurs avaient revele l'existence de macromolecules insolubles et non hydrolysables dans des parois de microalgues et l'importance geochimique de ces polymeres resistants (ou pr). Cette etude a montre la presence de pr chez diverses especes de bacteries, comprenant a la fois des eubacteries et des archaebacteries. Ces deux types de pr bacteriens sont localises dans les parois et amorphes une fois isoles, mais leurs caracteristiques chimiques globales sont differentes. Une etude plus poussee des pr isoles de trois eubacteries a ete effectuee. Il apparait, comme dans le cas des pr de microalgues, que ces pr bacteriens se forment essentiellement par condensation de substances lipidiques. Toutefois, etant donne la nature des lipides et glycolipides mis en jeu, leur structure chimique est nettement differente de celle des pr algaires. L'observation par microscopie electronique a transmission de trois kerogenes du toarcien inferieur du bassin de paris a montre qu'ils contenaient des ultralaminae dispersees dans une matrice organique amorphe. Ces ultralaminae proviennent de la preservation selective de pr constituant les fines parois trilamellaires de chlorophycees marines telles que nanochlorum eucaryotum. La principale preuve chimique d'une telle relation nous a ete fournie par la production, par pyrolyse des materiels ci-dessus (pr, kerogenes a ultralaminae), de n-alkylnitriles avec la meme distribution caracteristique (unimodale, maximum a c13-c14, faible contribution de c17+). Ce travail a egalement montre qu'une fraction de la matrice organique amorphe de ces kerogenes s'est probablement formee par preservation selective de pr bacteriens, tandis que le reste du materiel amorphe deriverait du mecanisme classique par degradation-recondensation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 210 P.
  • Annexes : 310 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1992 532
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.