La cerebralisation chez les singes du nouveau monde et specialement le genre cebus : un modele pour l'hominisation?

par EMMANUEL GILISSEN

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Terre, océan, espace. Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Psychologie

Sous la direction de Brigitte Senut.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La miniaturisation a ete proposee pour expliquer la taille cerebrale relative elevee de certains primates. Il s'avere que ce processus induit egalement un indice intermembral relatif plus eleve. Ainsi, l'encephalisation de cebus n'est pas liee a une miniaturisation et depend de l'acces a une nourriture riche en energie. L'augmentation du cerveau de cebus et de homo n'est pas due a l'augmentation de regions cerebrales qu'on ne pourrait prevoir a partir des tendances rencontrees chez l'ensemble des primates


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL., 236 P., 33 P.
  • Annexes : 530 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 92 PA06 6491
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.