Effet du 1,25-dihydroxycholecalciferol sur l'expression des genes de la calcitonine et de l'hormone parathyroidienne

par ABDELLATIF ELM'SELMI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Michel Garel.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    On a etudie les effets du metabolite actif de la vitamine d: le 1,25-dihydroxycholecalciferol (1,25-(oh)#2d#3) sur le taux des arnm codant pour l'hormone parathyroidienne (pth) et la calcitonine (ct); hormones impliquees dans la regulation endocrinienne du metabolisme phosphocalcique. Dans le but d'analyser, d'une part, l'effet des glucocorticoides (dexamethasone) sur l'expression du gene de la pth, et d'autre part, l'effet combine de la dexamethasone et du 1,25-(oh)#2d#3 sur l'expression de ce meme gene, des cellules parathyroidiennes humaines hyperplasiques ont ete mises en culture. La dexamethasone augmente la liberation de la pth immunoreactive dans le milieu de culture d'une maniere dose-dependante et en fonction du temps. L'action de la dexamethasone passe par l'intermediaire d'un recepteur aux glucocorticoides, puisque le ru-486 bloque completement l'action de ce glucocorticoide de synthese. L'analyse des resultats du northern blot montre une augmentation des arnm hybridables. L'effet de la dexamethasone se situe probablement au niveau transcriptionnel puisque l'-amanitine (inhibiteur de l'arn polymerase de type ii) bloque completement l'action de ce glucocorticoide et que le 1,25-(oh)#2d#3 reduit le taux d'arnm-pth induit par l'addition de la dexamethasone. En resume, la dexamethasone augmente la biosynthese de la pth, probablement par augmentation de la transcription de son gene alors que le 1,25-(oh)#2d#3 exerce un effet contraire. Le traitement chronique de ratons ages de 9 jours par differentes doses de 1,25-(oh)#2d#3 n'entraine aucune modification de la teneur glandulaire en arnm de la ct a l'age de 13 jours. Pourtant, le contenu thyroidien en ct diminue en relation avec l'augmentation de la calcemie chez les animaux traites avec 0,1 ou 1 g de 1,25-(oh)#2d#3/kg. Suite a une injection intraperitoneale de calcium chez le raton age de 13 jours, mis a jeun 16 heures auparavant, la calcitoninemie augmente d'un facteur cinq 30 mn apres l'injection sans que la teneur en arnm hybridables de la ct ne soit modifiee au cours des 4 heures qui suivent la charge calcique. En revanche, le gavage gastrique de calcium induit une augmentation de la teneur plasmatique en ct de faible amplitude (2) mais prolongee dans le temps et une augmentation d'un facteur 4 de la teneur en arnm-ct. Ces resultats suggerent qu'un ou des facteurs gastro-intestinaux interviennent directement ou indirectement dans l'augmentation du taux d'arnm-ct apres le gavage calcique. En conclusion, l'action genomique du 1,25-(oh)#2d#3, deja demontree chez le rat adulte, est absente chez le rat avant le sevrage et pourrait etre consequente d'un manque de recepteurs au 1,25-(oh)#2d#3


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140 P.
  • Annexes : 182 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.