Approche ultrastructurale et immunocytochimique du pouvoir pathogene d'erwinia chrysanthemi : un nouvel outil pour la connaissance de la paroi de l'hote

par MIRVAT TEMSAH-MAKKOUK

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Brigitte Vian.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le pouvoir pathogene de la bacterie erwinia chrysanthemi sur des vitroplants de saintpaulia ionantha a ete etudie par des methodes de la cytochimie ultrastructurale et d'immunocytochimie. Cette enterobacterie provoque la maladie de la pourriture humide, un symptome caracterise par la maceration et la separation cellulaire, et qui resulte de la capacite de la bacterie a secreter une batterie d'enzymes depolymerisantes parmi lesquelles plusieurs isoformes de pectate-lyases (pl). Des vitroplants ont ete inocules par la souche sauvage 3937 et par des mutants affectes dans la synthese d'une ou plusieurs enzymes. Les donnees concernent principalement les etapes de la maceration des tissus infectes par la souche sauvage. A l'echelle de la feuille, elles montrent un gradient d'infection (attaque) preferentielle du parenchyme lacuneux. A l'echelle cellulaire, on observe une lyse differentielle des parois accompagnees, pour les stades tres avances d'infection, d'une reorganisation d'un materiel polysaccharidique riche en acide polygalacturonique, probablement libere par l'attaque enzymatique. Les immunomarquages des pl bacteriennes dans la plante hote montrent: a) une repartition differente pour les isoenzymes neutre et basique; b) une distribution irreguliere le long d'une paroi pour une meme enzyme. Les resultats indiquent que la paroi est formee d'une mosaique de microdomaines de polymeres pectiques. L'ensemble confirme que les composes parietaux sont etroitement intriques et que seule l'action, sequentielle ou conjointe, de plusieurs types d'enzymes permet une degradation complete de la paroi


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 155 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.