La resonnance magnetique nucleaire haute resolution du #1#3c dans les composes carbones

par DHAOU SDERI

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de A. P. LEGRAND.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans ce travail nous avons etudie trois charbons bitumineux, leurs maceraux (vitrinite, exinite, fusinite) ainsi que leurs produits d'extraction a la n-methyle-2-pyrrolidone, par la technique de resonance magnetique nucleaire haute resolution dans les solides. Les resultats obtenus par la methode de polarisation croisee et le dephasage dipolaire de #1#3c montrent que du point de vue de la r. M. N. Le charbon est la somme de ses maceraux. La detection de signal du #1h via celui du #1#3c confirme l'idee qui stipule que le charbon est constitue de deux phases, une phase moleculaire ou mobile, qui peut etre extraite, au moins en partie, par des solvants, et une phase macromoleculaire ou rigide. Par ailleurs, afin de verifier la fiabilite des mesures obtenues sur nos echantillons, nous avons applique les memes techniques sur des composes modeles susceptibles de se trouver dans les charbons et leurs derives. Les resultats montrent qu'il faut etre prudent quant a la quantitativite d'une experience de dephasage dipolaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 80 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1992 328
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.