Isolement et régénération de protoplastes de 4 souches de Pilayella littoralis (L. ) Kjellm d'origines géographiques différentes ; application à l'hybridation somatique

par Meftaha Mejjad

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Georges Ducreux.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Protoplast isolation and regeneration in four different strains of Pilayella littoralis (L. ) Kjellm (Phaeophyceae) from different countries ; application to somatic hybridization


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Pilayella littoralis (L. ) Kjellm, une Phéophycée filamenteuse primitive a été choisie comme un modèle pour l'analyse des mécanismes d'isolement et de régénération des protoplastes d'algues marines en raison de particularités biologiques et expérimentales ; organisation cellulaire simple, cycle de développement haplodiplophasique, cultures axéniques, informations disponibles au niveau moléculaire. Les protoplastes ont été isolés à partir de quatre souches d'origine géographique différente cultivés au laboratoire dans les mêmes conditions axéniques. Les rendements en protoplastes sont différents en fonction de la souche d'origine, de l'état du développement des thalles et de la concentration, de la solution enzymatique et en citrate de sodium, un chélateur des ions calcium impliqués dans la cohésion de la matrice alginique de la paroi. Tous les protoplastes peuvent régénérer un thalle. L'une des souches, régulièrement fertile en culture, porte des zoïdocystes pluri et uniloculaires. Après digestion enzymatique, les protoplastes de cellules végétatives et les zoïdes sont identifiables et montrent des modalités de développement différentes. Les différences observées entre les quatre souches peuvent être considérées comme génotypiques en raison de leur stabilité phénotypique, y compris après régénération des protoplastes, confirmée partiellement par des différences au niveau des profils de restriction de l'ADN chloroplastique et le polymorphisme de longueur des segments d'ADN amplifiés par PCR. Les souches identifiées ont été utilisées à la mise en œuvre de l'hybridation somatique par électrofusion des protoplastes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 p.-p. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 134-147

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque de botanique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CRYP A 2784
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.