Pollinisation in vitro et culture de l'embryon chez les leguminosae (trifolium repens, t. Pratense, vicia faba, v. Narbonensis) : developpement des techniques et application a l'etude de l'autoincompatibilite gametophytique

par Nathalie Leduc

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Michel Monnier.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La pollinisation in vitro et la culture de l'embryon peuvent surmonter certaines incompatibilites dans le pistil, et ainsi contribuer a l'amelioration des especes cultivees. Ces techniques ont ete mises au point chez 4 legumineuses: t. Repens, t. Pratense, v. Faba, v. Narbonensis. L'etude de certaines conditions de culture (milieu, lumiere, presence des pieces perianthaires et du pedoncule) sur la fecondite des fleurs nous a permis d'obtenir, par la pollinisation in vitro, des embryons adultes chez trifolium et de jeunes embryons de stade cotyledonnaire chez vicia. En testant diverses solutions minerales, sucres et la glutamine, nous avons mis au point la culture d'embryons immatures, dans l'ovule chez trifolium, et dans l'ovaire chez vicia. Ainsi cultives, des zygotes de trifolium et des embryons globulaires de vicia ont produit des plantes. L'effet de la pollinisation in vitro sur l'autoincompatibilite a ensuite ete etudie. L'observation de la croissance de l'autopollen dans le pistil et de la production d'embryons, a revele qu'in vitro, l'autoincompatibilite etait diminuee chez trifolium repens, et ce, plus fortement chez les plantes strictement autoincompatibles. Ceci n'a pas ete observe chez t. Pratense. L'etude de diverses conditions de culture in vitro (hygrometrie, nombre de fleurs par boite, age des fleurs pollinisees, maturation in vitro avant pollinisation) a notamment mis en evidence une autoincompatibilite moins forte chez les jeunes boutons floraux de t. Repens. Trois techniques de pollinisation non-stigmatique ont produits, pour la premiere fois chez une legumineuse (t. Repens), des embryons viables. Toutefois, des reactions d'autoincompatibilite dans l'ovaire de cette espece, n'ont pas permis de produire davantage d'embryons par ces techniques. L'induction 'une embryogenese somatique directe sur les embryons zygotiques issus d'autopollinisation in vitro, a augmente considerablement la production de plantes partiellement homozygotes. Une moindre vigueur, des dimensions reduites et une faible fecondite observees chez certaines, pourraient etre dues a la consanguinite


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 383 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.