L'alimentation artificielle d'un silure africain, heterobranchus longifilis (teleostei : clariidae): incidence du mode d'alimentation et premiere estimation des besoins nutritionnels

par NANTHAWAT KERDCHUEN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jacques Lemoalle.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les conditions optimales d'alimentation et les besoins nutritionnels d'un silure africain, heterobranchus longifilis (teleostei: clariidae), correspondant aux differents stades de l'elevage ont ete etudies. Les essais comparatifs de l'alimentation larvaire ont montre que l'utilisation des proies planctoniques (moina, notamment) ou d'un aliment compose a base de levure et de foie de buf comme aliment de depart permet d'obtenir une survie aussi elevee qu'avec l'artemia, mais avec une croissance plus faible au cours des deux premieres semaines d'elevage. Une amelioration de la croissance est observee lorsque les poissons recoivent des aliments composes supplementes en huile de palme ou avec un melange d'huiles de palme et de foie de morue. La zone favorable pour la couverture des besoins des larves en acides gras (ag) parait se situer entre 0,5 et 1,0% d'ag n-3 dans le regime avec un rapport entre ag n-3 et ag n-6 compris entre 0,2 et 0,5. Les etudes realisees sur les modalites de presentation et de distribution des aliments des juveniles ont montre qu'une distribution des aliments sous forme de granule permet d'obtenir une meilleure croissance et un meilleur indice de consommation que lorsque les memes aliments sont distribues sous forme pulverulente. Une nette amelioration de la croissance et des indices de consommation est egalement observee lorsque les poissons sont nourris en continu plutot qu'en repas fractionne. Une distribution durant la nuit conduit aussi a de meilleures performances que lorsque les poissons sont nourris durant le jour. Sur le plan nutritionnel, les besoins en proteines des juveniles semblent eleves (42%) et paraissent pouvoir etre mis en relation avec le regime alimentaire naturel, omnivore a forte tendance carnassiere. En amont d'etudes experimentales (digestibilite, notamment), une approche methodologique sur l'adaptation des poissons a l'elevage en bacs de volume restreint montre que les fortes densites (333 ou 555 individus par m#3) permettent de limiter l'expression de l'agressivite et la mortalite qui en resulte


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 203 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.