Etude par resonance magnetique nucleaire de l'interaction entre un beta bloquant, l'alprenolol et un fragment d'anticorps monoclonal, le peptide a13g

par PHILIPPE HENNIG

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN-JACQUES BASSELIER.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude par resonance magnetique nucleaire de ce sujet s'est effectuee en plusieurs etapes. Tout d'abord, il a ete indispensable d'obtenir une attribution complete des signaux rmn #1h, #1#3c, #1#5n du peptide a13g seul ou en presence d'alprenolol. Puis une etude de la conformation du peptide a13g, nous a permis d'apporter des elements indiquant une structure en boucle du peptide. Enfin, l'etude portant plus particulierement sur l'interaction entre les deux molecules, a fait intervenir plusieurs parametres. Les differences de deplacements chimiques, des mesures de temps de relaxation longitudinaux de certains signaux rmn de l'alprenolol, des noe intermoleculaire. L'ensemble des resultats a permis de determiner quelle region du peptide est impliquee dans l'interaction et quelle partie de l'alprenolol semble indispensable a cette interaction

  • Titre traduit

    Study by nuclear magnetic resonance of the interaction between a beta-bloquant, the alprenolol, and a monoclonal antibodies, the a13g peptide


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 248 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.