Colonisation des recifs coralliens par les larves de poissons

par VINCENT DUFOUR

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PAUL NIVAL.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Par des prelevements sur la crete recifale de l'ile de moorea (polynesie francaise) la colonisation du milieu recifo-lagonaire par les larves de poissons n'est pas apparue comme un phenomene particulierement stochastique. Des cycles nycthemeraux et lunaires ont ete mis en evidence. La colonisation est vingt a trente fois plus importante la nuit que le jour et quatre fois plus forte lorsque la lune est absente que lorsqu'elle est presente. Ces cycles temoignent d'un processus actif, concernant les larves agees essentiellement. Les larves immatures, plus abondantes en milieu oceanique n'ont pas la meme distribution a petite echelle de temps. Des resultats similaires ont egalement ete observes sur d'autres iles du pacific sud. D'apres l'analyse qualitative, les larves les plus abondantes sont les gobiidae parmi cinquante familles de poissons identifiees. Les scaridae et les labridae sont egalement obtenus en grand nombre. Il existe egalement une variabilite mensuelle et annuelle des familles presentes. Quelques-unes possedent des heures preferentielles de colonisation, mais la plupart d'entre elles arrivent d'une facon groupee. Il est apparu que quatre-vingt-dix pour cents de ces larves disparaissent durant les jours suivant leur installation, ce qui expliquerait le modele de colonisation nocturne. La predation semble etre le seul processus capable d'expliquer cette difference d'abondance. Elle serait a l'origine de la densite moyenne des populations ichtyologiques de ce recif. Toutefois les variations du recrutement seraient quand meme la cause des fluctuations de densite et determineraient egalement la diversite specifique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 220 p
  • Annexes : 177 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 1992 DUF
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E III b 1 / DUF / c
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-120319960004
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.