Effets de l'eau en phase vapeur et en phase liquide sur la survie des conidiospores de paecilomyces fumosoroseus, hyphomycete pathogene de spodoptera frugiperda en conditions controlees

par NAJAH BOUAMAMA-BENHALIMA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J. FARGUES.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'analyse des effets de l'eau en phase vapeur et en phase liquide sur la persistance des conidiospores quiescentes de l'hyphomycete paecilomyces fumosoroseus 32 en conditions constantes de temperature et d'humidite montre une stabilite remarquable de l'inoculum aux fortes hygrometries (>86% hr) et aux temperatures faibles et moyennes (de 7% a 20c), et une diminution des potentialites des spores aux temperatures elevees (t35c) independamment du niveau hygrometrique eprouve. Aux temperatures inferieures a 28c, les humidites intermediaires (33%hr53%) s'averent les plus defavorables, en revanche, aux fortes temperatures egales ou superieures a 35c, ce sont les humidites voisines de la saturation (hr>86%) qui affectent le plus la survie des spores. En conditions fluctuantes, l'inoculum sporal montre une meilleure adaptation aux conditions hygrothermiques simulant le climat tempere, ce qui pourrait etre liee a l'origine europeenne de la souche. En eau liquide aeree sans nutriment, la longevite des spores depasse six mois quel que soit le ph eprouve. Par ailleurs, la sensibilite des spores quiescentes aux chocs hydriques in vitro depend essentiellement les conditions hygrometriques eprouvees auxquelles elles sont soumises pendant la phase de sechage du cycle mouillage-dessiccation. De plus, la presence d'exsudats foliaires pendant la phase de mouillage ne modifie pas l'effet de la dessication par rapport a l'eau distillee. Neanmoins, sur feuilles de mais en conditions controlees, les effets des chocs hydriques sont legerement accentues en raison du developpement de la microflore du phylloplan sur le feuillage senescent. Dans toutes les conditions eprouvees, les spores issues d'une culture recemment passee sur insecte (p#2) montrent une resistance aux conditions defavorables tres superieure a celle des spores issues d'une culture repiquee pendant cinq generations successives (p#5) sur milieu nutritif semi-synthetique. Les spores sont restees a l'etat quiescent pendant toute la duree des essais, bien qu'elles aient subi des cycles d'hydratation et de deshydratation, ce qui a contribue au maintien de leur stabilite. Outre les perspectives epidemiologiques de ce travail, la methodologie mise au point permettra de selectionner des isolats fongiques dont les inoculums sporaux presentent des potentialites optimales de resistance aux facteurs climatiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 214 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.