Immortalisation et transformation tumorale de l'epithelium mammaire humain normal : caracterisation et reponse aux facteurs de croissance

par PHILIPPE BERTHON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de René Ozon.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En utilisant un vecteur plasmidique recombine avec le grand t de sv40 (t-sv40) nous avons immortalise des cellules epitheliales mammaires humaines normales (cemh) etablies en culture primaire a long terme. La transfection genomique et fonctionnelle des cemh par t-sv40 a permis l'etablissement des lignees immortalisees s2t2, s1t3 et s3t3. La lignee s2t2 est a l'origine de plusieurs clones ns2t2 de cellules transformees. Les cemh proliferent pendant 32 generations avec un temps de doublement de 446 heures. Etudiee pendant 2 ans, la proliferation des lignees mammaires immortalisees et transformees est augmentee de plus de 25%. Le caryotype des cellules transfectees est diploide et presente des anomalies clonales couramment observees dans les cancers du sein (trisomie 1q pour s1t3 et s3t3, trisomie 8q pour s2t2). Les caracteristiques epitheliales et les determinants specifiques des cellules mammaires normales, immortalisees et transformees sont confirmes en microscopie optique et electronique, en immuno-histochimie par l'expression d'antigenes specifiques de la glande mammaire, des cytokeratines 18 et 19 specifiques des cellules luminales. Ces cellules mammaires normales, immortalisees et tumorales possedent un recepteur de l'egf fonctionnel sur la proliferation cellulaire, un recepteur vipergique couple au systeme adenylate cyclase. La presence eventuelle de recepteurs aux strogenes n'a pu etre confirmee dans les cemh et les cellules transfectees (immuno-histochimie et dosage radio-immunologique). Par contre, nous detectons une faible expression des recepteurs a la progesterone. L'stradiol n'est pas mitogene sur les cellules normales mais augmenterait la sensibilite des cemh a l'egf. La transfection des cemh par t-sv40 a permis d'obtenir, lors d'une etape unique, leur immortalisation puis leur transformation. Ces modeles permettent une analyse sequentielle et relativement simplifiee des mecanismes genetiques et moleculaires impliques dans la progression de l'epithelium mammaire vers la transformation tumorale. Les lignees immortalisees s2t2, s1t3 et s3t3 peuvent etre egalement le support de transfections secondaires par les oncogenes cellulaires representatifs des cancers du sein, i. E. C-erbb-2 et ras


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 534 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.