Utilisation de la culture in vitro d'embryons zygotiques pour la collecte et la conservation des ressources genetiques du cocotier (cocos nucifera l. )

par BEATRICE ASSY-BAH

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Côme.

Soutenue en 1992

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La taille importante et l'absence de dormance de la noix de coco rendent difficiles la collecte, les echanges et la conservation de materiel vegetal. L'objectif de ce travail etait d'etudier les possibilites d'utilisation des techniques de culture in vitro afin d'apporter des solutions pratiques a ces problemes. Deux methodes de prelevement des embryons ont ete mises au point. Le taux de contamination maximum, observe 1 mois apres la mise en culture, est de 11%. Apres 5 mois de culture sur un milieu simple, 73% des embryons matures se developpent en plantes entieres sevrables, dont le developpement ulterieur en conditions naturelles est satisfaisant. La culture d'embryons immatures n'a permis d'obtenir qu'un nombre limite de plantes. 81% des embryons mis en culture ont survecu a un stockage d'une duree de 12 mois sur un milieu contenant 15 g. 1-1 de saccharose et depourvu de charbon actif. Jusqu'a 43% des embryons immatures congeles rapidement dans l'azote liquide peuvent survivre apres un pretraitement de 4 heures sur un milieu contenant 600 g. 1-1 de glucose et 10 a 15% de sorbitol ou de glycerol. Dans le cas des embryons matures, le pretraitement combine une deshydratation sous le flux de la hotte et une culture sur un milieu gelose contenant 600 g. 1-1 de glucose et 15% de glycerol. Pour les 4 varietes experimentees, le taux de reprise varie entre 33 et 93%. Ce travail ouvre des perspectives d'application importantes pour les echanges internationaux de materiel vegetal et la conservation a long terme des ressources genetiques du cocotier


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 165 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Conservatoire et Jardins Botaniques de Nancy (Nancy, Meurthe-et-Moselle). Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 0JB 5406
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.