Etude de l'activite biologique de la lh en fonction de la structure glycannique et sous gnrh

par Emmanuelle Killian

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Robert Engler.

Soutenue en 1992

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette these porte sur la lh (hormone luteinisante). Nous avons etudie l'activite biologique sous gnrh de la lh plasmatique de singes macaques males normaux et castres. L'etude du rapport b/i (activite biologique/activite immunologique) qui diminue au cours de la stimulation chez le singe normal montre que la gnrh entraine la liberation d'une lh de faible activite biologique. Chez le singe castre le rapport b/i est faible et peu modifie sous l'action de gnrh. Le meme type d'etude realisee sur des cellules hypophysaires de singe confirme ces resultats. Par la suite nous avons etudie l'activite biologique de la lh humaine a l'aide d'anticorps monoclonaux et essaye de definir les sites de la lh humaine impliques dans l'activite biologique. Par des etudes de competition nous avons essaye de classer les anticorps en fonction de leur degre d'inhibition dans le dosage biologique. Nous avons caracterise ces anticorps selon leur specificite vis-a-vis de l'hormone entiere, ou de ses sous-unites et aussi en fonction de la structure glycannique de la lh. A partir de ces anticorps monoclonaux nous avons pu developper un dosage immunoradiometrique de la lh qui permet de doser la lh biologiquement active.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (157 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 134-157

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.