Contact des langues au maroc : emprunts linguistiques de l'arabe marocain au francais : approche sociolinguistique

par El Bouazzaoui El Fakir

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Anne Lefebvre.

Soutenue en 1992

à Paris 5 .


  • Résumé

    La presence de la langue francaise au maroc depuis la colonisation jusqu'a nos jours a considerablement influence son marche sociolinguistique. Toutes les langues locales ont fait et font recours a cette langue pour pouvoir communiquer les nouvelles realites sociolinguistiques (institutions, concepts, objets, etc) subitement parues dans la societe marocaine. De par leurs rapports etroits avec la vie quotidienne des locuteurs marocains (agents de ce contact) les langues maternelles (l'arabe marocain et le berbere) ont beaucoup emprunte au francais ; le taux des emprunts introduits dans ces deux langues en temoigne. C'est en fonction des rapports de force entretenus entre le francais et ces langues que la forme et le contenu du contrat s'est decide et s'est deroule de telle sorte que chaque langue a ses propres usages, ses propres usagers et ses propres fonctions. En bref, une complementarite fonctionnelle entre ces langues est apparente dans l'usage quotidien des locuteurs marocains, cela est vrai malgre le caractere conflictuel qui a marque et marque jusqu'a present leurs contacts.

  • Titre traduit

    Language contact in morocco : the linguistic borrowings from moroccan arabic to french : sociolinguistic approach


  • Résumé

    The presence of the french language in morocco from the colonization period to nowdays has influenced considerably its sociolinguistic reality. To communicate recent realities that sundenly appear in moroccan society (suches institutions, concepts, objects. . . ) the local languages has and still has revourse to the french language. The close relations between the mother tongue languages and the evryday-life of native speakers (contact agent) have led these languages (maroccan arabic, berber) toborrow a greet deal from french. The number of borrowed words introduced in moroccan languages testify to that. According to the balance of power between french and moroccan languages, the shape and the content of contact was decided and took place so that each language has its own uses, own users and its own fonctions. Afonctional complementarity between these languages is clear in the moroccan speakers'daylife. This is true though the conflictuel character that marked and still marks their contact.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (579 f.)
  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16367-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.