Des vipères lâchées par hélicoptère ? : anthropologie d'un phénomène appelé rumeur

par Élisabeth Rémy

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Raymond Pujol.

Soutenue en 1992

à Paris 5 .


  • Résumé

    En prenant le pari de prendre au serieux le contenu de la rumeur, nous avons evite de tomber dans les analyses ou la rumeur est toujours l'indication d'autre chose. En effet, des que notre rumeur tombe sous la plume du sociologue, elle est immediatement recouverte par de multiples commentaires; elle rejoint les croyances populaires sur les serpents, elle est reduite au mythe, elle exprime un retour au moyen age et revele notre inconscient collectif. En nous tournant vers les scientifiques, en l'occurence les herpetologues, nous nous sommes demandes si notre phenomene n'etait rien que du bruit. D'une maniere symetrique, nous avons etudie comment le fait scientifique se construit. Nous avons constate egalement que le reseau tisse par l'herpetologie est trop clairseme pour empecher l'existence de notre phenomene. Sur nos trois terrains - la drome, le puy-de-dome et le doubs - nous avons suivi toutes les argumentations pour annihiler notre phenomene ou, au contraire, pour justifier son existence. En donnant un contre-exemple a chacune des caracteristiques habituellement attribuees aux rumeurs, nous avons vu les insuffisances des qualifications actuelles. A l'issue de cette typologie nous avons tente de donner une definition positive de la rumeur. La rumeur temoigne d'abord d'un heurt entre des logiques sociales qui s'affrontent et permet de caracteriser les differents faits.


  • Résumé

    By assuming the challenge to consider the content of rumour seriously, we avoid falling into analyses where rumour is always the indication of something else. It is classified into the popular beliefs about snakes, it is reduced to a myth, it expresses a return to middle ages and reveals our collective unconscious. By turning towards scientists, in this case herpetologists, we asked ourselves if our phenonenon was nothing but fuss. In a symetrical way, we survey how a scientific fact is being built. During our field-work in three different areas - drome, puy-de-dome and doubs - we followed all the arguments aiming either at cancelling our phenomenon, or, on the contrary, at justifying it. We have opposed a counter example to each of the characteristics commonly attributed to rumours, and so we could realize how insufficient current qualifications are. At the end of that typology we attempt to give a positive definition of rumour. Rumour first witnesses a clash between conflicting social logics. It also enables us to perceive the characteristics of the various facts under observation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (325 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16387

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 658
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.