Analyse euphonique du style et de la poésie dans "La Maison de Claudine" de Colette

par Malak Hanbali Almakdesi

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Michel Gauthier.

Soutenue en 1992

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette nouvelle tentative de l'euphonie à pénétrer les structures profondes du langage poétique a poussé à donner une définition de ce langage comme tissu euphonique agissant sur l'esprit de l'auteur indépendamment du contenu sémantique ; le mot thème a pu faire l'objet soit d'un enchainement vocalique soit d'une exploitation consonantique, en d'autres termes il s'insère dans un monde vocalique ou dans un monde consonantique. Cette recherche sur les mots-thèmes aboutit à la constatation suivante : vu le retour sous formes permanentes de groupes lies par leur parente consonantique ou vocalique ou consonantique et vocalique soit dans la même phrase, soit dans des phrases extraites de textes différents, leur présence est donc liée a des mots privilégies; ici, les animaux. Nous avons confirmé que les mots-thèmes sont à la base de noyaux de consonnes et de voyelles euphoniques, de séries spontanées qui accompagnent l'allitération ou l'assurance, en dehors de l'expressivité des sons. On peut donc considérer Colette parmi les grands poètes du XXème siècle, qui ont préfère à la versification régulière une forme poétique que l'on peut appeler prose musicale.

  • Titre traduit

    A euphonic analysis of the style and poetry in Colette's work"La Maison de Claudine"


  • Résumé

    This new attempt at penetrating deep into the structures of the poietic language has led us to work out a definition of this language as a web of sounds acting on the author's mind, regardless of the semantic content of the words used the there-word has therefore been the object of either vocalic or consonantal sequences, and in other words has proved to be part and parcel of a vocalic or consonantal world. Such a research on theme-words has led us to make the following statement: considering the ever-recurring groups of sounds linked together by a consonantal and or vocalic kinship, either in the same sentence or in sentences taken from various passages, the existence of such permanent forms is therefore related to privileged words, which happen to be animals here. In has thus confirmed that these theme-words lie at the origin of euphonic cores of consonant and vowels, of free sequences coming along with alliterations and assonances, regardless of the expressiveness of the sounds used. Colette may therefore be considered as one of the greeted poets of the twentieth century, one who preferred to classical, regular versification a poetic form which we may call "muscial prose".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (264, 216)
  • Annexes : Bibliogr. f. 257-264

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.