Stratégies de réparation de la moelle épinière et de ses connexions motrices, chez le rat et le chien adultes, a l'aide de transplants de tissu nerveux fœtal ou adulte et de nerfs périphériques autologues : capacités d'axogénèse des neurones hotes et des neurones transplantés

par Jian Hui Ye

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jean-Claude Horvat.

Soutenue en 1992

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons étudié les propriétés de plasticité ainsi que les possibilités de réparation de la moelle épinière du rat et du chien adultes, après lésion traumatique, en mettant en œuvre des techniques de transplantation de tissu nerveux. Voici, résumés, les principaux résultats de cette étude : 1) à la suite d'une lésion traumatique localisée de la moelle épinière cervicale du rat adulte ou lombaire du chien adulte, un certain nombre de neurones médullaires, y compris des motoneurones, (ré)expriment une capacité à générer (ou a regénérer) des prolongements cytoplasmiques de type axonal dans des segments de nerfs périphériques autologues implantés à leur voisinage. Il en est de même pour des neurones respiratoires du bulbe rachidien du rat adulte ; 2) chez le rat adulte, certains de ces axones, notamment ceux issus de motoneurones, peuvent atteindre un muscle squelettique auquel le greffon de nerf périphérique est connecté et y former des jonctions neuro-musculaires cholinergiques, principalement ectopiques, parfaitement fonctionnelles et stables tout au long de la vie de l'animal ; 3) des fragments non dissociés de moelle épinière fœtale, de néocrotex fœtal, ainsi que des ganglions rachidiens fœtaux ou adultes entiers, transplantés dans une cavité faite par aspiration dans le moelle épinière cervicale de rats adultes, survivent à cette transplantation tout en s'intégrant au tissu médullaire des animaux receveurs ; 4) les neurones présents dans ces transplants survivent en grand nombre. Ils se différencient en émettant des neurites, dont certains se myélinisent, et en exprimant leurs neurotransmetteurs ou neuropeptides spécifiques ; 5) les neurones transplantés ont également la capacité, à des degrés très divers, de faire croître des axones dans des segments de nerfs périphériques autologues placés au contact des transplants. Cette aptitude s'est en effet révélée nulle pour les neurones corticaux fœtaux, limitée pour les neurones médullaires fœtaux et très grande pour les neurones médullaires fœtaux et très grande pour les neurones sensoriels primaires des ganglions rachidiens, tant fœtaux qu'adultes. Cependant, quelque soit le type de transplant utilisé, on observe qu'un nombre non négligeable et assez constant de neurones intrinsèques de la moelle épinière hôte contribue également à la réinnervation des nerfs greffés ; 6) il en résulte que dans des expériences de pontage nerveux entre un transplant de moelle épinière fœtale, inséré dans la moelle épinière de rats adultes, et un muscle squelettique dénervé, il subsiste une ambiguïté dans l'origine de la réinnervation fonctionnelle du muscle reconnexté. En effet, l'injection intramusculaire d'un marqueur axonal rétrograde marque à la fois des neurones médullaires transplantés et des neurones médullaires de la moelle épinière hôte ; 7) les transplants de moelle épinière et de néortex fœtaux peuvent être afférentés par différents types de fibres nerveuses d'origine extramédullaire mais qui se projettent normalement dans la moelle épinière de l'animal hôte : fibres cortico-spinales priovenant du cortex moteur, fibres sérotoninergiques originaires du raphé, fibres sensorielles primaires SP + et/ou CGRP + issues des racines rachidiennes dorsales voisines. Nos travaux démontrent ainsi que la mise en œuvre d'une méthodologie de transplantation intra-médullaire de tissu nerveux permet de révéler d'importantes capacités de repousse axonale et d'axogenèse dans la moelle épinière lésée des mammifères adultes. Ce type de résultat constitue une étape essentielle dans la recherche de solutions thérapeutiques visant à une restructuration anatomique et fonctionnelle de la moelle épinière lésée.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (64 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.