L'image de la mère dans la prose narrative

par Martine Sagaert

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Raimond.

Soutenue en 1992

à Paris 4 .


  • Résumé

    La mère, plus que n'importe quel autre personnage, s'inscrit dans l'histoire, la micro histoire et l'histoire des mentalités. En ses évocations multiples, par sa récurrence même, c'est un personnage signifiant. En premier lieu, nous avons confronté l'image romanesque de la mère et sa représentation sociale, nous avons mis en regard la mère bourgeoise, la mère paysanne et la mère ouvrière, nous avons confronté la maternité légitime et la maternité illégitime, la libre maternité et la maternité obligatoire. Mais analyser le personnage de la mère, c'est étudier un cas romanesque, alchimie de représentations diverses qui participent du temporel et de l'intemporel, de l'inconscient collectif et de l'inconscient singulier. Nous avons étudié la déclinaison maternelle, de la mère en gloire à la vierge des sept douleurs, de la madone au bouc émissaire, jusqu'à ce que Colette nous conte l'histoire exemplaire de Sido jusqu’à ce que Cybèle, la déesse - mère, dispense la mort, jusqu'à ce que Mauriac enfante Genitrix, la mère mortifère qui condamne l'enfant roi. En second lieu, nous avons analysé plus spécialement le rapport mère écrivain avec quatre auteurs de la même génération : Charles-Louis Philippe (de condition populaire, aimé par sa mère), Paul Léautaud (né hors-mariage dans un ménage d'artistes et abandonné par sa mère), Marcel Proust et André Gide (tous deux de condition bourgeoise et choyés par leur mère). . . .

  • Titre traduit

    The Image of the Mother in Narrative Prose between 1890 and 1920


  • Résumé

    The mother, more than any other character, is present in history, micro-history and the history of mentalities. Through its various evocations, in its very recurrence, she is a meaningful character. At first, we have confronted the romantic image of the mother with her social representation, we have focused on the middle class, the peasant and the working-class mothers, we have confronted legitimate and illegitimate motherhood, voluntary and compulsive motherhood. But analysing the mother character means concentrating on a romantic case, alchemy of numerous representations which participate in both the temporal and the timeless, the collective and the individual unconscious. We have studied the maternal declension from the glorious mother to the seven grieves blesses virgin, from the madonna to the scapegoat, until Colette tells us the story of Sido, until Cybele - the mother - goddess - dispenses death, until Mauriac gives birth to Genitrix, the mortiferous mother who condemns the king-child.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1440 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2427
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16308-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 527
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.