Les tableaux et les pinceaux : la naissance de l'école bolonaise (1680-1730)

par Olivier Bonfait

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Antoine Schnapper.

Soutenue en 1992

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les écarts entre la Felsina pittrice de Malvasia (1678) et la Storia de l'accademia Clementina de Zanotti (1739) trahissent le passage d'un foyer artistique ou coexistaient différents génies a une école unifiée à l'image et à la peinture, appréciées par les lettres, diffusées par les marchands, succède un objet d'une nouvelle valeur, le tableau, dans lequel l'aristocratie investit massivement. L'idéal de la collection, devenue un symbole de la noblesse, se cristallise autour de l'histoire et de l'école bolonaise. Dans la galerie du Settecento triomphe l'école contre la peinture et le tableau contre l'artiste. Il s'y forme un horizon d'attente visuel qui substitue à un regard extensif la demande d'un même texte et d'une même rhétorique. Les patrons nobles dominent le monde de l'art des années 1730 mais l'aristocratie, à la fin du siècle, adopte un panthéon artistique européen et modèle ses collections sur l'idée de musée. Une étude détaillée de la carrière de Franceschini, à travers son livre de compte, son inventaire ou ses biographies, montre que l'honneur le bon goût et la vertu régissent la production artistique bolonaise dans la première moitié du 18e siècle. La territorialisation de la production, l'aristocratisation d'une clientèle structurée en réseaux expliquent le poids des conventions artistiques, trois données inconnues au temps de Reni et du Guerchin. La loi du contrat de commande et de la conformité du produit, l'universalité du bon goût et le fondation d'une académie qui règlemente le marché sont les principaux vecteurs de cette homogénéisation des manières.

  • Titre traduit

    Pictures and brushes : the birth of the Bolognese school (1680-1730)


  • Résumé

    The gap between Malvasia's Felsina pittrice (1678) and Zanotti's Storia dell'accademia Clementina reveals the evolution from an artistic center, where different personalities coexisted, to a single, unified school. The image and the painting, much appreciated by scholars and diffused by dealers, are substituted by an object of new value, the picture itself, gathered massively by aristocracy. The ideal of a collection, now a symbol of nobility, takes form in historical and Bolognese paintings. The XVIII c. Gallery sees the triumph of the school over the art of painting, and of the picture itself over the artist. There is a new erwastungs horizon that substitutes the demand for a same text and a same rhetoric to an extensive view. Noble patrons control the art world in 1730s, but, by the end of the century, the aristocracy adopts a European artistic pantheon and forms its collections having the idea of museum in mind. A detailed study of Franceschini's career, on the basis of his account book, inventory and biographies shows that honor, bon gout and virtue dominate the Bolognese artistic creation of the first half of the XVIII c. This production is now territorialized, its clients almost exclusively aristocrats, organized in networks that explained the importance of artistic conventions. All these conditions were unknown to Reni and Guercino. The law of the contract and the conformity of the product, the universal criteria for bon gout and the foundation of an academy, that sets the rules of the market, are the principal features of this homogenization of different manners.

Autres versions

Les expositions de peintures à Bologne au XVIIIe


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par École française de Rome à Rome

Les Tableaux et les pinceaux : la naissance de l'école bolonaise, 1680-1780


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (509, 359 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 484-505

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2355
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 344 (1)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 344 (2)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16090-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 199
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/766
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 2 publication s .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Les expositions de peintures à Bologne au XVIIIe
  • Détails : 2 vol. (342, 567 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 277-285

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par École française de Rome à Rome

Informations

  • Sous le titre : Les Tableaux et les pinceaux : la naissance de l'école bolonaise, 1680-1780
  • Dans la collection : Collection de l'Ecole française de Rome , 266 , 0223-5099
  • Détails : 1 vol. (IX-525 p.-[56] p. de pl.)
  • ISBN : 2-7283-0542-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [467]-486. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

  • null Les expositions de peintures à Bologne au XVIIIe : cacher l(es) exemplaire(s)
  • 2-7283-0542-0 Les Tableaux et les pinceaux : la naissance de l'école bolonaise, 1680-1780 : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.