La critique artistique en Afrique noire de 1914 à 1990

par Ibrahima Ndiaye

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Autrand.

Soutenue en 1992

à Paris 4 .


  • Résumé

    This study, by dealing with the problematic of the approach to works of arts, points out at the fact that oral civilisation had its methods of evaluation, wich could still be used today. Africain aesthetics should not be conceived of and perceived as a single in european aesthetics. But what about the weaknesses noticed in the critical written discourse in terms of number as well as quality ? in this sense, there lies the notion of reception of the critique by artists critique themselves and the audience. This three dimensional vision seems to remain the proper way to go beyond the mere statement of difficulties for the fine arts and its critique in black africa. The study goes on with the formulation of theoritical principles likely to develop the flowering of these latter, provided that the best critiques in the field aren't necessarily the very negro-african, and last but not the least, the responsabilities of the artists, the audience the critiques, as well as public, powers leaders are defined, for a better promotion of fine arts and critique in black africa.


  • Résumé

    L'etude pose d'abord la problematique de l'approche de l'oeuvre d'art en afrique, pour indiquer que la civilisation orale a connu des procedes d'evaluation de l'oeuvre d'art, qu'il convient d'exploiter aujourd'hui. L'esthetique africaine ne saurait etre concue et percue comme un simple chapitre de l'esthetique europeenne. Mais il faut s'interroger sur la faiblesse constatee, tant sur le plan quantitatif que qualitatif du discours critque ecrit. C'est a ce niveau que l'etude aborde la question de l'accueil de la critique par les artistes, par les critiques eux-memes, par le public. Cette vision tridimensionnelle apparait comme une demarche appropriee pour depasser le simple constat des difficultes multiformes de l'art et de la critique en afrique noire. L'etude se poursuit par la formulation de principes theoriques susceptibles de participer a l'epanouissement de l'art et de la critique. Tout en montrant que les meilleurs critiques de l'art africain ne sont pas obligatoirement les negres, bon teint, la reflexion degage les responsabilites des artistes, du public, de la critique et des gouvernants pour l'essor de l'art et de la promotion de la critique en afrique noire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (233 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2357
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16119

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 251
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.