La traduction arabe de la littérature française en Égypte (1900-1939)

par Farouk Tantawi

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de André Miquel.

Soutenue en 1992

à Paris 4 .


  • Résumé

    The translation movement of literature in egypte has began at the end of the nineteenth century and has blossomed at the beginning of the twentieth century. The translators' effortq were first concentrated on novel and theatre. The translation of short story ant poetry has only begun around 1920. The consideration of bibliography reveals that the romantic trend is the most dominant and the favorite french authors are moliere for theatre, dumas (father) for novel, maupassant fort short story, hugo , lamartine and musset for poetry. The analysis of the translated texts is of paramount importance : the freely translated texts help us to understand the history of taste; texts that have been adapted to arabic or egyptian languages appeat as an attempt in learning new styles ; the accurately translated texts lead to a better knowledge of french authors. Translation from french not only highlights the intermediate language but also brings out much debated points. The translation contributes to the development of the arabic language, to the creation of new styles (theatre, novel and story short story) and to the renewal of former ones (arabic, fable and poetry).


  • Résumé

    Le mouvement de la traduction des oeuvres litteraires en egypte a vu le jour a la fin du xixe siecle et a pris son essor au debut du xxe. Les efforts des traducteurs etaient, tout d'abord, concentres sur le roman et le theatre. La traduction de la nouvelle et de la poesie n'a reellement commence qu'aux alentours des annees vingt. L'examen de la bibliographie etablie nous montre que le courant romantique est predominant et que les auteurs francais preferes sont moliere, pour le theatre, dumas (pere) pour le roman, maupassant pour la nouvelle, hugo, lamartine et musset pour la poesie. L'etude analytique des textes traduits se revele d'importance capitale : les textes traduits librement nous aident a comprendre l'histoire du gout; les textes egyptianises ou arabises marquent un tatonnement vers l'apprentissage de gens nouveaux; les textes traduits fidelement aboutissement a une meilleure connaisance des auteurs francais. La traduction a partir du francais ne met pas seulement en valeur la langue intermediaire, mais elle fait aussi la lumiere sur des points longtemps controverses. La traduction contribue a l'evolution de la langue arabe, a la creation de nouveaux gens (theatre, roman et nouvelle) et au renouvellement de genres plus anciens (la fable et la poesie arabes).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (459 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2274
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15844

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 439
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.