République et instruction publique chez Condorcet : genèse et unité d'une problématique

par Charles Coutel

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Magnard.

Soutenue en 1992

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail analyse les théories condorcetiennes de la république et de l'instruction publique en suivant la genèse des questions philosophiques qui s'y posent. Par-delà les simplifications hagiographiques, les textes sont étudiés dans leur évolution et leur cohérence interne. Divers principes (perfectibilité, rationalité, collégialité éclairée, laïcité et humanité) se retrouvent et s'appliquent dans l'oeuvre politique et scolaire de Condorcet. L'instruction publique est ainsi un organe de la république et la république, en instruisant tous les enfants, assure sa propre révisabilité éclairée. Les savoirs élémentaires constituent la raison commune, dont la république a besoin pour progresser. La relation aux droits de l'homme et au principe d'humanité unifie la philosophie condorcetienne : l'humanisme y est solidaire de l'humanitarisme. L'école républicaine perpétue la république, développe la fraternité et l'égalité en oeuvrant aux progrès des Lumières. A côté de ces analyses philosophiques, ce travail examine comment cette synthèse républicaine, héritière de la philosophie des Lumières, fut occultée par le parti montagnard en 1792 et 1793 : démocratie unanimiste et république éclairée, éducation et instruction furent confondues. Condorcet, depuis, est à redécouvrir sans cesse.

  • Titre traduit

    Republic and state education in Condorcet's works genesis and unity of a problematics : Genesis and unity of a problematics


  • Résumé

    This work analyses Condorcet's theories on the notions of republic and state education, following the genesis of the philosophical questions thus raised. Beyond the hagiographical simplifications, the texts are studied in their evolution and their internal coherence. Several principles (perfectibility, rationality, enlightened collegial structure, secularity and humanity) are to be found and applied in Condorcet's political and educational works. State education is therefore a component of the republic, and the republic, by educating all the children, ensures its own enlightened revisability. The elementary forms of knowledge make up the common reason which is necessary for the republic to progress. The relation with human rights and the principle of humanity gives Condorcet's philosophy its unity : humanism is indissociable from humanitarianism. The republican school perpetuates the republic, develops fraternity and equality as it works for the progress of enlightenment. Beside those philosophical analyses, this work examines how the republican synthesis, he is to the philosophy of englightenment, was occulted by the Montagne party in 1792 and 1793 : unanimist democracy and enlightened republic, education and instruction were then confused. Since then, Condorcet's theories have been constantly under discussion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (811 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 2287
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15823-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.