Marie-Victoire Jaquotot (1772-1855), peintre sur plaque pour porcelaines

par Anne Lajoix

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Daniel Rabreau.

Soutenue en 1992

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'importance du "peintre de figures", les progres de la chimie et de la reproduction en polychromie, la prise de conscience de la valeur du patrimoine culturel europeen furent quelques-uns des facteurs qui amenerent a substituer a la toile, la surface plane d'une plaque de porcelaine. Apres les premiers essais des annees 1760 a sevres, se multiplierent au cours de la premiere moitie du xixe siecle, les tableaux peints reproduits sur porcelaine a paris puis a sevres. Marie-victoire jaquotot (1772-1855), issue de la manufacture parisienne de dihl et guerhard, travailla aussi bien pour paris que pour sevres (de 1800 a 1842). En plus de son oeuvre personnel, les portraits, elle copia les maitres classiques tels que raphael ou modernes comme gerard et girodet : la peinture sur porcelaine fut la reponse du temps au probleme de la degradation et de la conservation des chefs d'oeuvres. Au moment de la "crise des arts decoratifs" sous la troisieme republique, les aspirations furent tout autre puisque les moyens de reproduction en polychromie avaient ete trouves : li

  • Titre traduit

    Marie-victoire jaquotot (1772-1855) painter on procelain plaques


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Interest in figure painting, progress in chemistry, reverence for the old masters, new awareness of the european cultural heritage, favorised the progress of the painted porcelain plaque from the directory to the second empire. Early as 1760 the painted porcelain plaques originated at the royal porcelain factory, the discovery of kaolin deposits in limoges in 1768 allowed the sevres factory to double its production of soft-paste production of "soft-paste" royal porcelain and inaugured ist rivalty with the independant factories of paris. The parisian one like dihl and guerhard played a major role in the reproduction of paintings on porcelain, using a new system of colors invented by factory artist e. -c. Le guay (1762-1846). His wife, m. V. Jaquotot (1772-1855) was one of the many artists employed both by sevres and the parisian factories. Porcelain plaques benefited from the influential ideas of vien, the need to diffuse

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2006 par Le Trait d'Union à Troyes

Marie-Victoire Jaquotot, 1772-1855 : peintre sur porcelaine


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (foliotation multiple [1215 f.])
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?