Voir et entrevoir la couleur : traitements numériques appliqués aux sciences de l'art

par Pierre Braun

Thèse de doctorat en Sciences de l'art

Sous la direction de Ferenc Molnár.

Soutenue en 1992

à Paris 1 .


  • Résumé

    Ainsi des precisions sur l'analyse theorique du fonctionnement de la vision coloree nous conduit a analyser le role des frequences spatiales pour la perception de la couleur. Cette analyse nous laisse suggerer que l'apport de la couleur structuree comme une forme est une composante decisive de l'esthetique de certaines oeuvres majeures de l'epoque impressionniste et post-impressionniste.

  • Titre traduit

    Seeing and feeling colour numerical processing applyed to the arts


  • Résumé

    Etudier experimentalement la couleur en suivant les bases theoriques de la perception visuelle dans le cadre des sciences de l'art suppose une double contrainte : l'etude theorique des mecanismes de la vision puis de la colorimetrie d'une part, la creation d'une technique permettant une "macro estherique" des oeuvres artistiques d'autre part. On a choisi de lier ces deux sciences par une interface commune : le traitement d'image. La synthese numerique d'une couleur s'effectue par le melange additif de trois couleurs primaires rvb qu'il est ensuite possible de faire correspondre a un espace reference des couleurs : le diagramme de chromaticite cie 1931. Le phenomene de la couleur est tout d'abord etudie a partir de ses composantes principales : intensites, saturation et teinte. Cette transformation spectrale fondamentale permet par la suite d'appliquer dynamiquement a une image une serie d'algorithmes (isosaturation, translation, fusion et dispersion, rotation des couleurs) qui permettent de manipuler les composantes formelles ultimes des images puis d'identifier les lois qui les gouvernent. Mais la couleur vur ne correspond pas toujours a la couleur percue. A l'analyse de ce qui est vu, on prefere substituer une analyse de ce qui est entrevu experimentalement par le biais de cette nouvelle technique d'analyse. Si la methode est simple : on part d'une hypothese (physiologique ou esthetique) et on cherche a en deduire des caracteristiques formelles, les resultats peuvent quelquefois surprendre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 92 ! 77
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16139

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 595
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/854
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.