Les Grecs à la lumière des vieilles sources narratives roumaines, XIVe-XVIe siècles

par Andronikos Falangas

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Spyros I. Asdrachas.

Soutenue en 1992

à Paris 1 .


  • Résumé

    The ancient roumanian narrative sources reveal that the greek influence in the roumanian countries existed long before the period, so frequently mentionned, of the phanariot princes. The case of somme voivodes of walachia or moldavia, during the xvith and xviith, who were either of greek origins or who spoke greek as a cultural language constitues a vivid example for this influence. More over, the presence of learned greeks in the roumanian countries before, teaching in princely or aristocratie cercles proves that this influence concerned as well the educational system. In the same way, the ecclesiastical dependence of the roumanian church on the patriarchate of constantinople, as well as the beneficence of the roumanian princes in favour of mount athos and other important places of the orthodox church may be interpreted as another aspect of this very influence. Finally, one should lear in mind that, despite of the latin nature of their language and their conscience of their roman origins, the roumanians were integrated in the byzantine cultural world : music, literature, painting and architecture, all of them took their patterns at byzantium.

  • Titre traduit

    The greeks in the light of the ancient roumanian narrative sources. Xivth-xvith centuries


  • Résumé

    Les vieilles sources narratives roumaines revelent que l'influence grecque dans les pays roumains se manifeste bien avant l'epoque, si souvent evoquee, des princes phanariotes. Le cas, au cours des xviexviie siecles, de quelques voievodes de valachie ou de moldavie d'origine ou d'expression grecque en constitue un exemple eloquent. En outre, la presence auparavant dans les pays roumains d'erudits grecs professant dans les milieux princiers et de la noblesse, prouve que cette influence s'etendait aussi au systeme educatif. De meme, on peut interpreter la dependance ecclesiastique de l'eglise roumaine envers le patriarcat de constantinople, comme egalement l'evergetisme des princes roumains en faveur du mont-athos et d'autres hauts lieux de l'orthodoxie comme une autre facette de cette meme influence. Enfin on ne doit pas perdre de vue que, malgre la latinite de leur langue et la consience de leur origine romaine, les roumains se sont trouves integres dans l'ensemble culturel byzantin : musique, litterature, peinture et architecture, toutes empruntaient leur modele a byzance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (442 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 92 ! 74
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16141

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 811
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 635
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.