L'urbanisation de la Palestine au bronze ancien : analyse morphologique de sites

par Christophe Nicolle

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Jean-Louis Huot.

Soutenue en 1992

à Paris 1 .


  • Résumé

    Au cours du bronze ancien, la palestine connait un mouvement d'urbanisation. Comme dans d'autres regions du proche-orient, ce phonomene est etudie a l'aide de modeles qui proviennent de l'anthropologie culturelle. L'urbanisation y est consideree comme un progres marquant le debut d'une hierarchisation sociale et elle est liee a l'etatisation d'une societe dans un rapport suppose entre une certaine forme d'organisation sociale et un type de culture urbaine selon une argumentation fondee sur un empirisme neo-evolutionniste. L'hypothese developpee est que cette liaison urbanisation etatisation doit etre remise en cause, de meme que doit l'etre l'utilisation des modeles anthropologiques. Les raisons en sont d'une part la rupture qui existe entre le cadre theorique et les donnees archeologiques disponibles et d'autre part, une predominance de l'interpretation subjective qui s'ajoute a une faible capacite interpretative des modeles. L'analyse des principaux sites palestiniens permet de voir les raisons a cette rupture. Les differents elements urbains (fortifications, temples, palais, habitats) montrent que la societe urbaine de cette epoque etait encore peu hierarchisee et qu'elle ne connaissait pas une organisation etatique. L'analyse des theories utilisees pour expliquer l'urbanisation et l'etatisation montre qu'elles sont fondees sur une certaine vision de la societe humaine et de son devenir, ce qui rend obligatoire le recours au paradigme evolutionniste tout cela explique les faibles capacites interpretatives. Ces differentes constatations justifient un rejet de ce type d'analyse.

  • Titre traduit

    The early bronze age urbanization of palestine, analysis of sites


  • Résumé

    During the early bronze, there was a movement of urbanization in palestine. As for other regions of near-east, this movement is being studiing with models usually used by the cultural anthropology. The urbanization is considered as a progress indicating the beginning of a social hierarchilcasation. In fact, it appear to be associated with state formation in a pressupposed relation between a kind of social organization and an urban culture with an arguing justified by a neo-evolutionism impiricism. The as sumption is that this relation between urbanization and state formation must be criticize as the use of these anthropological models. The reasons are, first the rupture between the theorical framework and the archaeological data, secondly the preeminence or the subjective interpreting annd the low level of this interpreting capacity of the anthropological models. The analysis of the major palestinian sites point out the reasons of this rupture. The different urban units of a town (fortifications, tempels, palaces, houses) indicates that at this time, the urban society was not a very hierarchical one and it doesn't have a state organization. The analysis of the theory used in the explanation of the urbanization and state formation indicate that they are based upon a particular vision of the human society. It make obligatory theuse of an evolutionnary paradigm. For these different reasons, it is justified to reject this kind of analysis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (305, XVII, 6 f.-116 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 92 ! 71
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16145-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 722
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/868
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.