L'evaluation economique des politiques de prevention dans le domaine de la sante - l'exemple du depistage prenatal

par Valérie Seror

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Michèle Fardeau-Gautier.

Soutenue en 1992

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La recherche de l'allocation optimale des ressources collectives a la prevention sanitaire, ce que soit en termes de prevention primaire (visant a induire les modifications de comportements individuels) ou secondaire (politiques de depistage debouchant sur un traitement le plus precoce possible des pathologies) selon une distinction classique de l'o. M. S. , est au coeur de l'elaboration des politiques publiques de prevention. Les choix en matiere de politique sanitaire font appel a une appreciation de la rentabilite sociale, c'est-a-dire du benefice de ces actions attendu par la collectivite au regard des efforts consentis ou des ressources consommees. Le recours en calcul economique souleve en general un certain nombre de problemes methodologiques, accentues par l'application au domaine sanitaire, qui sont illustres dans deux contextes particuliers : la prevention du handicap d'origine genetique et la prevention de la transmission maternofoetale du virus du sida. Les termes des debats sociaux souleves fon apparaitre que l'approche economique appliquee a la sante trouvera sa legitimite dans sa capacite a expliciter les multiples choix quant aux valeurs de preferences sociales, souvent qualifiees de choix ethiques, qui servent de referent a la decision tutelaire. La these soutenue est qu'une approche normative, issue de l'economie publique, est susceptible de contribuer a cette clarification.


  • Résumé

    The issue of an optimal allocation of collective ressources for health prevention primary prevention (in order to induce changing behaviours) and secondary prevention (in order to early treat according to a classical distinction of the w. H. O. , is in the heart of the economic matter in drawing up public policies. Choices in health policies are a matter of the social rentability criterium ; i. E. The benefit which is expected by the collectivity, compared to efforts necessitated and ressources consumed. Economic measurement raises methodological difficulties, more stressed when applied to health. These issues are illustrated in two particuliar contexts : genetical handicap prevention and prevention of perinatal transmission of aids. The terms raised in social debates make clear that the approach applied to health will find its legitimacy in its ability to make explicit the multiple choices according to values and social preferences, often refered to as esthical choices, and which are used as reference for tutelary decisions. The thesis upheld is that a normative approach of public economics may help to this clarification.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 386 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : E 92 ! 43
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.