Diversification sectorielle et integration intersectorielle dans une economie sous-industrialisee. L'exemple camerounais

par MAGLOIRE BIKOMEN

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean Parent.

Soutenue en 1992

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Quand on observe la marche des etats dans l'histoire, leur naissance, leur evolution, on retiendra qu'en matiere de developpement, deux choix sont possibles : l'autarcie et l'integration. Le premier choix etant depasse en cette fin du 20e siecle, l'integration ay systeme economique mondial reste l'unique, voire l'incontournable moyen qui s'impose a toute nation petite ou grande pour acceder au developpement economique et social. Cependant c'est plus le mode d'integration d'une economie nationale que son appartenance a l'economie mondiale qui determinera le degre de developpement de ce payx, autrement dit, s'il existe des pays developpes et des pays sous developpes, c'est pour la simple raison qu'il existe aussi de bonne et de mauvaise integration, en ce qui concerne le cameroun, il s'agit d'une integration agro-exportatrice, sa p0articularite est d'etre a la fois passive et primitive. C'est a dire qu'elle ne peut subir les lois du systeme economique mondial sans parvenir a les faire jouer a sa faveur. Alors pour permettre la creation d'un marche intense et l'organisation d'un processuse d'accumulation sur le plan local, il faut que s'exprime une relle volonte politique de developpement ; et celle-ci doit etre suffisamment forte pour reduire l'inarticulation du systeme productif interne par l'integration du secteur productif interne par l'integgration du secteur rural dans le secteur moderne et pour assurer la relance de l'economie nationale par une restructuration profonde du secteur moderne

  • Titre traduit

    Sectorial diversification and intersectorial integration in a unindustrialized economy. A case study : cameroon


  • Résumé

    When we lookat the history of the birth and evolution of nations, we will notice that there are two possible choices in matters of thieir development; namely selfsufficiencey and integration. The former being altained by the end of twentieth century. The integration of the world economic system remains unique, indeed a means that is vital and cannot be over looked in the atteinment of the social and economic goals of big and small nations alike. However, it is the method of integrating the national economy rather than the membership in a world econolic organization that will determine the degree of development of these nations. In others words, if the exist both developed and undeveloped nations it is for the simple reason that these exists are good and bad integration. In that which relates to the cameroun, itt is a matter of an integration of agroexports. Its particularity is to say, she can only be subjected to the laws of a world economic system that are not her advantage. So to permit the creation of a internal market and the process of stocking at a local leval it has ahow a political will of development; and this will has to be sufficiently strong to reduce the lock of attention to the internal production system by the integration of the rural sector into the modern sector; and to assure the revival of the national economy

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 425 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : E 92 ! 18
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.