Etude des rapports entre grammaires attribuees et programmation logique : application au test d'occurrence et a l'analyse statique

par Jean-Louis Bouquard

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Gérard Ferrand.

Soutenue en 1992

à Orléans .


  • Résumé

    La relation entre programmation logique et grammaires attribuees est reprise de travaux precedents et adaptee de maniere a etre utilisee par la suite. Une premiere application concerne le test d'occurrnce. Une nouvelle propriete des annotations propres est etablie et un algorithme polynomial de determination de ces annotations est elabore. Ceci fournit un test efficace d'appartenance a une large classe de programmes non sujets au test d'occurence (nsto). Puis, une amelioration supplementaire est obtenue par une methode basee sur une transformation de programme. Ensuite, on effectue une comparaison entre, d'une part, l'execution de prolog par l'intermediaire de la machine abstraite de warren et, d'autre part, l'evaluation des attributs par le systeme fnc2. Il en ressort qu'un programme logique peut beneficier des optimisations elaborees sur les evaluateurs d'attributs s'il possede une propriete dite de decoration. Ceci nous amene a introduire la notion d'arguments decisifs d'un programme logique. Un algorithme polynomial de determination de ces arguments est construit, ce qui apporte la possibilite d'applications pratiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 58 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Ecole Polytechnique de l’Université François Rabelais . Départements Electronique et Energie, Informatique, Mécanique et Systèmes. Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DI-TH-244
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.