Controle de la differenciation des cellules precurseurs d'adipocytes par des facteurs autocrines : prostaglandines et adenosine

par GEORGES VASSAUX

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de R. NEGREL.

Soutenue en 1992

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La mise au point d'un milieu de culture depourvu de serum a permis de caracteriser les facteurs impliques dans la differenciation des preadipocytes de la lignee ob1771. Parmi ceux-ci, la prostacycline (pgi#2) joue le role de facteur de competence indispensable a l'action des autres effecteurs. Dans ce cadre, nous nous sommes interesses au mecanisme d'action de pgi#2, notamment pour caracteriser les voies de signalisation intracellulaires mises en jeu, chez les cellules ob1771, mais aussi chez les preadipocytes de rat preleves ex vivo. Il a clairement ete demontre que la carbacycline (cpgi#2), analogue stable de pgi#2, augmentait simultanement les concentrations cytosoliques en ampc et en ca#2#+, les deux messagers secondaires agissant en synergie pour initier la differenciation terminale. Alors que pgi#2 est decrite chez d'autres types cellulaires pour activer l'adenylate cyclase, la mise en evidence de la voie ca#2#+ est tout a fait originale, d'autant plus que le calcium mobilise provient des reservoirs intracellulaires, sans intervention des inositol-phosphates. Par ailleurs, l'elevation transitoire de la concentration cytosolique en ca#2#+ est totalement inhibee par les esters de phorbol, capables d'activer la proteine kinase c. Un autre aspect de la thematique a consiste a etudier la specificite d'action de pge#2 et pgi#2 (prostaglandines majoritairement synthetisees au niveau du tissu adipeux). Cette etude a clairement demontre que la prostacycline agit specifiquement sur les preadipocytes, alors que pge#2 n'exerce son effet inhibiteur attendu sur la production d'ampc, que sur les adipocytes. Ces resultats ont ete obtenus en utilisant des cultures primaires de cellules humaines et de rat et impliquent, au regard des parametres de liaison une disparition du recepteur de pgi#2 et une apparition du recepteur de pge#2 au cours de la differenciation. En parallele, nous avons examine les effets de l'adenosine chez les preadipocytes. En effet, cet effecteur zitocrine/paracrine, synthetise au niveau du tissu adipeux, a deja ete decrit pour exercer les adipocytes un effet antilipolytique impliquant le recepteur adenosine a1, couple negativement a l'adenylate cyclase. Nos resultats demontrent sans ambiguite que l'adenosine est capable, par contre, d'augmenter les niveaux d'ampc en impliquant le recepteur adenosine a2 chez le preadipocyte. De plus, cet effet sur la production d'ampc se traduit, au niveau de la differenciation, par une potentialisation de l'effet adipogenique de la prostacycline. L'ensemble de ces travaux a donc permis de demontrer que prostaglandines et adenosine, facteurs autocrines/paracrines synthetises au niveau du tissu adipeux, agissaient de concert pour contribuer a l'initiation de la differenciation des preadipocytes et a l'inhibition de la lipolyse chez les adipocytes in vitro. Ces resultats permettent d'envisager que de tels effecteurs jouent un role cle dans le developpement normal et/ou physiopathologique des tissus adipeux in vivo


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 205 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.