Niveaux du noyau de #2#2#9ra peuples dans la desintegration beta du #2#2#3fr (t1/2=22,0 min) et la desintegration alpha du #2#2#7th (t1/2=18,7 j)

par ABDULRAHMAN ABDUL-HADI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Gérard Ardisson.

Soutenue en 1992

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les proprietes des etats nucleaires du noyau #2#2#3ra ont ete etudies en les peuplant par la desintegration du francium 223, de periode 22 minutes, et par la voie a partir du thorium 227 de 18,7 jours. Dans la desintegration de #2#2#3fr, nous avons mis au point une methode inedite de separation qui nous a permis de mesurer ce nucleide dans un etat de haute purete radiochimique en le fixant sur un echangeur composite (ncf) et en eliminant en continu les derives de decroissance. Les mesures de son spectre , realisees en continu avec des detecteurs hpge coaxiaux et planaires, nous ont permis d'identifier la presence de 131 raies dont 88 sont rapportees pour la premiere fois. Des mesures de coincidences - ont egalement ete realisees sur les sources de #2#2#3fr purifiees en continu en utilisant un ensemble de detection a 4 detecteurs hpge. L'analyse des donnees obtenues a partir des spectres directs et de coincidences nous a permis de construire le schema de niveaux de #2#2#3ra dans lequel nous avons pu etablir l'existence de 37 etats excites de spin compris entre 1/2 et 7/2 jusqu'a une energie de 1,03 mev. Parmi ceux-ci, 20 sont nouveaux par rapport aux etudes anterieures. Par ailleurs la periode radioactive de #2#2#3fr a ete remesuree avec une precision amelioree, la valeur obtenue t#1#/#2=(22,000,07) min, est en accord avec les mesures precedentes. L'etude de la croissance de #2#2#7th a egalement ete realisee par spectrometrie directe et par les mesures des coincidences -. La source de #2#2#7th, preparee a partir de la source intense de #2#2#7ac et fixee sur colonne de hdehp etait egalement debarrassee du ra et de ses derives par elution continue par hno#3 0,1 m. L'analyse des spectres nous a permis d'etablir l'existence de 177 transitions et 44 etats d'energie inferieure a 1 mev sont proposes. Nos resultats sont en bon accord avec une etude publiee simultanement par un groupe d'orsay. Les niveaux observes dans les 2 voies ont ete compares aux previsions du modele du rotor asymetrique (mra). Jusqu'a l'energie 450 kev, la classification en bandes de doublet de parite construite sur des orbitales =1/2, 3/2 et 5/2 rend tres bien compte des proprietes observees (acceleration des e1 avec k=0, valeurs de a,. . . ). Au-dessus du gap d'environ 300 kev, la forte densite d'etats nucleaires observees dans la voie #2#2#3fr n'est pas predite par le modele mra. L'introduction d'une coexistence de forme, incluant des excitations octupolaires dynamiques, devraient sans doute permettre de donner une interpretation plus satisfaisante des resultats experimentaux


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 62 RE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.