Application des methodes spectrales a l'etude de l'effet d'une source de chaleur dans un fluide stratifie

par ABDELLAH MOFID

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Roger Peyret.

Soutenue en 1992

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le probleme physique considere est celui d'une couche de liquide stratifie lineairement d'une facon stable par salinite et soumis a une source de chaleur. A cette couche liquide, on superpose une couche d'air. La surface de contact liquide/air est modelisee soit par une condition dite de free-stress surface, soit par une condition de surface libre linearisee. L'ecoulement suppose plan est modelise par les equations de navier-stokes bidimensionnelles, instationnaires dans l'approximation de boussinesq auxquelles on adjoint de equations de transport-diffusion pour la temperature et la salinite. L'integration est du type differences-finies semi-implicite en temps et pseudo-spectral fourier-tchebychev en espace combinee a une methode multi-domaine. La technique de matrice d'influence est utilisee pour imposer les conditions aux bords. Dans une premiere partie, nous avons d'abord etudie la stabilite (en methodes mono et multi-domaine) des approximations spectrales-tchebychev (tau et collocation) appliquees aux equations paraboliques. Dans une deuxieme partie, nous avons etudie d'une part l'effet de la source de chaleur, de sa position et de l'intensite relative chauffage/stratification sur l'ecoulement a l'interieur de la couche liquide et en particulier sur la surface libre et d'autre part nous avons compare les deux approches modelisant la surface libre


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 37 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.