Synthese, caracterisation et reactivite de precurseurs moleculaires pour ceramiques de type oxyde : alcoxydes homometalliques du plomb(ii) et du bismuth(iii) et alcoxydes heterometalliques pb(ii)-m (m=nb, ti, zr)

par MARIE-CECILE MASSIANI

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de LILIANE HUBERT-PFALZGRAF.

Soutenue en 1992

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    De nombreuses ceramiques sont basees sur des oxydes simples ou multicomposants d'elements lourds: plomb(ii), bismuth(iii). . . L'elaboration de ces materiaux par chimie douce (sol-gel et metal organic chemical vapor deposition) necessite l'emploi de precurseurs moleculaires bien definis, solubles et/ou volatils et hydrolysables. Ces procedes permettent d'aboutir a des materiaux de haute technologie sous differentes formes (fibres, membranes, couches minces ou epaisses. . . ). Les alcoxydes homo et heterometalliques sont a priori du fait de leurs proprietes des precurseurs d'oxydes de haute purete. Differentes voies d'acces a des alcoxydes de plomb(ii), bismuth(iii) et cuivre(ii) ont ete explorees. Les alcoxydes de plomb se caracterisent par leur tendance a la condensation en oxoalcoxydes pb#4o(or)#6 et pb#6o#4(or)#4. L'etude des derives du bismuth(iii) nous a permis de synthetiser de nouveaux precurseurs notamment bi(osiph#3)#3(thf)#3 et bi#2(oc#2h#4ome#6# qui ont pu etre caracterises structuralement. L'action de la triethanolamine sur cu(ome)#2# conduit a la formation d'un alcoxyde du cuivre(ii) soluble cun(c#2h#4o)#2(c#2h#4oh)#4,3n(c#2h#4oh)#3. Les derives du plomb entrent dans la composition de nombreuses ceramiques utilisees comme dielectriques pour condensateurs, materiaux piezoelectriques ou encore comme supraconducteurs; il est donc interessant de synthetiser des derives heterometalliques de composition bien determinee. La rmn du 207pb est une sonde particulierement interessante pour mettre en evidence la formation d'une espece heterometallique ainsi que pour l'etude de sa reactivite. Une serie de composes heterometalliques pb(ii)-m (m=nb, ti, zr) a ete synthetisee et deux d'entre eux pb#6nb#4o#4(oet)#2#4 et pbzr#3o(oac)#2(o#ipr)#1#0 ont pu etre caracterises par diffraction des rayons x. Un des resultats les plus marquants est la presence dans le composes pbzr#3o(oac)#2(o#ipr)#1#0 d'un atome de plomb(ii) pentacoordine original en chimie moleculaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 191 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.