Etude du role de l'autophosphorylation et de l'activite tyrosine kinase du recepteur de l'insuline dans la regulation de la reponse mitogenique de cette hormone. Mise en evidence d'agents antagonistes de l'effet proliferatif induit par l'insuline

par JEAN-OLIVIER CONTRERES

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Bernard Rossi.

Soutenue en 1992

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Afin d'evaluer le role joue par l'autophosphorylation et l'activite tyrosine kinase du recepteur de l'insuline dans l'introduction de ses reponses metaboliques et mitogeniques, nous avons etudie le mode d'action de composes presentant soit des effets agonistes soit des effets antagonistes vis-a-vis de l'une ou l'autre de ces deux fonctions. Dans la premiere partie de cette etude, nous avons montre que des composes insulinomimetiques (anticorps polyclonal dirige contre le recepteur et lectine de germe de ble) sont capables d'induire plusieurs effets metaboliques de l'insuline sans stimuler l'autophosphorylation de ses recepteurs. Par contre, ces memes agents ne peuvent engendrer la proliferation des cellules d'hepatome de rat, fao. Ces donnees demontrent que les phenomenes d'autophosphorylation du recepteur et de l'expression d'une partie des effets de l'insuline peuvent etre decouples dans certaines conditions. Elles revelent egalement l'existence de deux voies biochimiques distinctes controlant l'expression des effets metaboliques et mitogeniques de cette hormone. L'ensemble des resultats obtenus dans la deuxieme partie de ce travail a permis de mettre en evidence la modulation de l'activite tyrosine kinase du recepteur de l'insuline par deux effecteurs: la dexamethasone et une proteine synthetisee par l'haptocyte de rat, pp63. Ces composes provoquent une diminution du niveau d'autophosphorylation des recepteurs concomitante a l'inhibition de la proliferation cellulaire induite par l'hormone. Dans les memes conditions, les reponses metaboliques ne sont pas affectees. Ces resultats suggerent que la reponse mitogenique induite par l'hormone peut etre decouplee des reponses metaboliques mais aussi selectivement inhibee par des composes capables de moduler l'activite tyrosine kinase et l'autophosphorylation du recepteur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 185 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.