Etude du couplage de la transducine avec la rhodopsine dans la transduction visuelle : role des nucleotides guanyliques et influence des toxines adp-ribosylantes p

par FREDERIC BORNANCIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marc Chabre.

Soutenue en 1992

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La rhodopsine activee (rh*) et la transducine (t) forment un complexe pour transmettre le signal lumineux. Nous avons montre que dans ce complexe le site nucleotidique de la transducine et le site du retinal dans la rhodopsine sont en interaction. Notamment dans le complexe rh*-tvide ou le site nucleotidique de la transducine est vide nous constatons que le site du retinal dans la rhodopsine est stabilise. Nous rapprochons ce resultat d'une observation generale a l'ensemble des recepteurs couples aux proteines g, selon laquelle l'affinite apparente d'un agoniste pour son recepteur est plus forte en l'absence de gtp. L'adp-ribosylation de la transducine par les toxines bacteriennes n'est pas indifferente a la formation du complexe rh*-t#v#i#d#e. Nous montrons que la toxine du cholera n'adp-ribosyle-t que dans le complexe rh*-t#v#i#d#e alors que la toxine pertussique ne peut adp-ribosyler t lorsqu'elle est liee a rh*. Par ailleurs, l'adp-ribosylation par la toxine du cholera n'active pas directement t, mais prolonge la duree de l'etat actif de t. L'adp-ribosylation par la toxine pertussique empeche le couplage de t a rh* mais ne bloque pas la capacite de t d'adopter la conformation active


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 196 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.