Ethno-histoire, appropriation et possession de la terre dans le cirque de Mafate, île de la réunion

par Emmanuel Souffrin

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jean Poirier.

Soutenue en 1992

à Nice , en partenariat avec Université de Nice-Sophia Antipolis. U.E.R. Arts et Sciences Humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'étude du cirque de Mafate dans l'île de la Réunion (Océan indien) montre la complexité de la définition de la notion de propriété lorsque les conditions de "contrat liant le droit à l'individu" et de "paisible jouissance" ne sont pas clairement définies. En m'appuyant à la fois sur l'ethno-histoire et l'ethnologie juridique, j'ai voulu répondre à "qu'est-ce qui se transmet dans une société, lorsque la plupart de ses membres n'a pas accès directement à ce bien de propriété essentiel qu'est la terre". Ce travail montre que les règles officielles d'acquisition du foncier se heurtent aux pratiques d'appropriation de l'environnement qui sont le fait des habitants et que les références à la surnature et au religieux sont fréquemment évoquées pour protéger cette appropriation. Par ailleurs, l'acquisition et la transmission des connaissances sont abordées à un triple niveau connaissance des plantes, de la parenté et des devinettes. Mafate comme espace social est étudié à la fois comme un lieu de l'histoire réunionnaise, lieu du visible et de l'invisible. (DocThèses)


  • Résumé

    This study of the "cirque de Mafate" situated in the island of reunion (Indian Ocean) focuses on the complexity of the notion of ownership in a situation where the terms of the "contract by which the person legally bound" and the idea of "peaceful tenure" have not been clearly defined. Techniques of historical and legal anthropology have been used to answer the following question: "what can be handed down in a society where most people do not have direct access to real land-ownership?" The thesis demonstrates that the official regulations governing tan acquisition come up against certain practices whereby the inhabitants take possession of the environment and which they often justify by making reference to supernatural or religious forces. In addition, three elements are considered to be essential to the acquisition and transmission of knowledge: familiarity with the local flora, with one's kin, and use of riddles. As a social space, Mafate has been considered as a place of local history, as well as a center of what is visible and what is invisible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (419 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 324 - 419

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 121 C 268
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 121 C 268 (annexe)
  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU IDE 7624
  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU LAS 1169
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.