La crise du système monétaire international : un essai sur les problèmes de représentation de la monnaie internationale

par Mohamed Kamoun

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Albert Marouani.

Soutenue en 1992

à Nice .


  • Résumé

    Beaucoup d'études ont été faites sur le système monetaire international et ses crises successives. Les interpretations couramment avancées ont été la plupart du temps superficielles, mettant l'accent sur des faits bien précis. Elles se basent sur l'hypothèse de la neutralité de la monnaie et appliquent une approche dichotomique de l'économie. Notre thèse part d'une analyse critique de cette approche et se place dans une économie monetaire de production ou la monnaie joue pleinement son rôle de numéraire, de moyen de paiement et de réserve de valeur. Elle développe une approche globale qui insiste sur l'importance des phénomènes monétaires et financiers au même titre que les phénomènes réels. Notre idée principale est l'importance primordiale de la monnaie internationale dans l'organisation et le fonctionnement du S. M. I. Cette monnaie est première et c'est elle qui structure le système des paiements internationaux. Or, dans la pratique, ce sont les monnaies nationales, la livre sterling, puis le dollar, qui ont joue le rôle de réference internationale. Nous avons démontré tout au long de nothe thèse que ces pratiques monétaires sont à l'origine de la crise du système des paiements internationaux. . . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (384-15 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 1-15. Notes bibliographiques en bas de page

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1992NICE0015bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.